dimanche 3 juin 2018

CINEMA DE MINUIT - POLAR DU DIMANCHE...

Bonjour les amis !

Ce soir, à 00 H 30 sur France 3 : La Femme du Dimanche (1975), de Luigi Comencini...


Luigi Comencini est un très grand cinéaste italien. Mais, durant toute sa carrière, il a joué de malchance, alternant chefs d'oeuvre (Pinocchio, l'Argent de la Vieille) , malentendus à succès (Pain, Amour et Fantaisie, qu'il a failli renier) , incompréhensibles erreurs de parcours  (Don Camillo en Russie !) et commandes mineures.
Le film de ce soir appartient à la dernière catégorie. A l'origine du projet, on trouve un polar typique des années 70, signé Fruttero et Lucentini, et  qui se servait de l'argument policier pour dresser un portrait au vitriol de la ville de Turin, sa mentalité, sa corruption.
C'est sans doute cette dimension qui a attiré Comencini, ainsi que ses scénaristes, les mythiques Age et Scarpelli. Seulement voilà : les producteurs veulent un polar, rien qu'un polar. Un polar à vedettes. Sont donc choisis : Mastroianni pour jouer le commissaire, Trintignant (très populaire en Italie) pour jouer le principal suspect, et la magnifique Jacqueline Bisset pour jouer... une magnifique suspecte enquêtrice.



Le film est déséquilibré. Comencini, qui sortait de la férocité de Mon Dieu, Comment suis-je tombée si bas ? se retrouve à livrer un produit mi-jeu de massacre, mi-Cluedo, qui ne l'enchante guère. Les acteurs, pourtant excellents, font  ce qu'ils peuvent avec des personnages presque de pure convention.
Distancié, presque froid, La Femme du Dimanche est une curiosité à voir, ne serait-ce que pour son surprenant trio de comédiens...

Bande-annonce :


A plus !

Fred.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire